Les députés ont voté les franchises médicales

Publié le par Christophe Martet

Les députés, qui poursuivaient dans la nuit de vendredi 26 à samedi 27 octobre l'examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2008, ont adopté l'article instaurant des franchises médicales.
Après un long débat, l'Assemblée a voté par 44 voix contre 27 l'article qui prévoit la mise en place, à partir du 1er janvier 2008, de franchises médicales, c'est-à-dire le non-remboursement de 50 centimes sur les médicaments et les actes paramédicaux et de 2 euros sur les transports en ambulance ou en taxi, le tout étant plafonné à
50 euros par an. Sont exonérés de ces franchises les bénéficiaires de la couverture maladie universelle (CMU), les femmes enceintes et les enfants mineurs.
Cette taxe sur les malades s'ajoutent au 1 euro non remboursable sur les consultations. Au-delà du coût de ces mesures pour les plus pauvres et les plus malades, "cette mesure remet en cause le principe de solidarité sur lequel repose notre système de protection sociale", a affirmé pour sa part le socialiste Jean-Marie Le Guen.
Roselyne Bachelot ne fait rire personne quand elle affirme que ces mesures sont destinées "à donner un coup d'accélérateur" aux plans de lutte contre le cancer, la maladie d'Alzheimer et les soins palliatifs. Mais le gouvernement ne cache pas que c'est pour diminuer le déficit de la Sécu que ces mesures sont prises et qu'il veut habituer les Français à faire de plus en plus appel aux assurances privées, créant ainsi une protection sur mesure, forte pour les plus riches, faibles pour les plus pauvres.
Le Sénat devra examiner le PLFSS à partir du 12 novembre. Comme avec les tests ADN, les sénateurs auront-ils un sursaut?
Précédents posts sur le sujet:
http://powertothepeople.over-blog.fr/article-12588272.html
http://powertothepeople.over-blog.fr/article-12682300.html
http://powertothepeople.over-blog.fr/article-13041471.html
http://powertothepeople.over-blog.fr/article-13064875.html

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article